12/02/2007

Mauvaises pensées

Mes mauvaises pensées un roman de Nina Bouraoui.

nina

 

Nina Bouraoui, une auteure franco-algérienne, se parle comme à son psy durant 260 pages, sans la moindre respiration, sans paragraphe, sans chapitre, passant sans à-coups d'un sujet à une autre histoire d'amitié ou de famille, père, mère, soeur, ... .

Style nerveux, mais souple.

Intéressant à mon avis.

Le bouquin a eu le prix Renaudot 2005 tout de même.

 

Morceau choisi
Avant j'écrivais dans me tête, puis j'ai eu les mots, des spirales de mots, je m'en étouffais, je m'en nourrissais ; ma personnalité s'est formée à partir de ce langage, à partir du langage qui possède. Je n'ose plus me regarder dans le miroir, je ferme les chambres de notre appartement à clé, je cache les couteaux, je dors seule, j'ai si peur de faire mal à l'Amie. La nuit qui précéda mes mauvaises pensées, je me souviens d'une voix de femme qui appelait au secours, je me souviens avoir entendu des coups contre une fenêtre fermée : on frappait un corps.


 

Le Magazine Littéraire - Sandrine Fillipetti (Novembre 2005)
Ce qui est poursuivi avec l'énergie du désespoir dans cet envoûtant roman n'est rien moins que la cicatrisation métaphysique. Ce n'est pas au fond, une mauvaise définition de la littérature

 

Ninia Bouraoui sur EVENE:

http://www.evene.fr/celebre/biographie/nina-bouraoui-1336...

et sur Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Nina_Bouraoui

 

21:03 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.