12/04/2007

Onnellinen mies

Un homme heureux

Vous prendrez un Paasilinna ou bien deux?

Après l'histoire du lapin lapon voici "a tales of bridge, of concrete, of lust  and of revenge" ou un drame shakespearien dans le huis clos d'un village finnois reculé dans lequel un ingenieux ingénieur en construction de ponts élimine un à un tous les notables du village dans lequel il s'est installé.  

Bon je crois que j'exagère un peu car c'est un petit roman humoristique où les personnages ont du relief et de la vérité.

Cela se passe à Kuusmäki, avec dans les rôles principaux: le directeur de travaux communaux Kainulainen, le proviseur du collège Rummukainen, le commissaire de police Kavonkulma, le brigadier Ollonen, le chef des pompiers Jokikokko, le pasteur Roivas, le maire Jäminki, le chef de bureau Pyörähtälä (faut le faire), l'ingénieux Jaatinen et les femmes de ce dernier, Léa ex-Rummukainen et Irene Koponen.

onmellinen 

 

 

 

Traduction parfaite de Anne Colin du Terrail

Nous voilà une nouvelle fois délicieusement plongés dans un de ces petits villages du fin fond de la Finlande chers à Paasilinna. Encerclés par les forêts et les lacs, à mi-chemin entre le XIXe siècle et la modernité, comme hors du temps, nous sommes entraînés dans un conte à l'ambiance ouatée et innocente. L'écriture simple et nue, quasi enfantine lorsque l'auteur joue avec les répétitions, renforce cette impression de légèreté. A partir de l'histoire, presque banale, de la vengeance implacable du héros Jaatinen contre les notables du village, Paasilinna croque une savoureuse galerie de portraits caricaturaux et franchement drôles. Son humour se fait même grinçant lorsqu'il s'attaque aux forces de l'ordre, aux fonctionnaires ou aux ecclésiastiques. On se passionne immédiatement pour l'ascension pleine de rebondissements de l'ingénieur vengeur : pour faire payer ses ennemis, il finit par prendre le contrôle de la ville, quitte à franchir quelques fois les limites de la morale.... Lire »

21:58 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.