25/04/2007

Berlin

Ce mercredi midi petite visite à l’Hôtel de Ville de l’expo :

 

Das Neue Berlin

L'Architecture contemporaine berlinoise

 

Beaucoup d’images et de grandes photos de quelques bâtiments rénovés ou reconstruits dans l’ancienne capitale du Reich et nouvelle capitale de la République Fédérale. A retenir, le Bundestag (l’ancien Reichstag aéré et éclairé par sa grande coupole),  le Sony Center, l’Olympiastadion, les gares, aéroports et ponts sur la Spree…

Invitation à un prochain voyage ?

Visite et compagnie bien agréables.

 

395px-SonyCenterAtNight

 

 

 

bundestag

Bundestag

 

Allemagne-Berlin-Bundestag-1-2
Reichstagnight

berlin_brandenburg_gate_hor

 

olympiastadion-berlin-01

Exposition
01.02.2007 - 29.04.2007, Heures d'ouverture: 10h00 - 17h00 (Fermé le lundi)
Hôtel de Ville, Grand-Place

 

Après la chute du Mur, Berlin a connu en très peu de temps un changement de son paysage urbain. Grâce à des architectes de renom tels Foster, Johnson, Rossi, Kollhoff, Kleihues, Renzo Piano et bien d'autres, une grande diversité architectonique s'est imposée dans la ville. Le nombre considérable de ces nouvelles constructions aux formes très variées a fait de Berlin une vitrine de l'architecture internationale.

L'exposition à l'Hôtel de Ville de Bruxelles retrace l'évolution des aménagements urbanistiques et architecturaux de ces quinze dernières années à Berlin au moyen de photos, plans, panneaux explicatifs et maquettes de bâtiments et du centre-ville. Ce panorama, animé d'installations sonores et de projections interactives, nous plonge virtuellement au cœur de la capitale allemande d'aujourd'hui.

L'installation sonore, intitulée "Berliner Klanglandschaften" (paysages sonores berlinois), a été enregistrée et compilée par des étudiants de la classe "Formation sonore expérimentale" sous la direction du professeur Sabine Breitsameter et de Thomas Schumacher, section Sound Studies, Universität der Künste Berlin.

Pour plus d'informations: Universität der Künste Berlin

 

 

Une exposition organisée par la Ville de Bruxelles, en partenariat avec le Sénat de Berlin et le Goethe-Institut Brüssel, avec le soutien du Commissariat général aux Relations Internationales de la Communauté Française de Belgique dans le cadre de l'accord qui lie la Communauté française Wallonie-Bruxelles et la République fédérale d'Allemagne.


Das Neue Berlin   L'Architecture contemporaine berlinoise

 

20:40 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ville, expo |  Facebook |

22/04/2007

Balade à Erezée

Dimanche printanier ce 22 avril.

Balade sur les traces de J-M. Maquet et de son guide "Trente randonnées pédestres originales en Wallonie", en l'occurence la balade 26: Rives de l'Aisne et collines ardennaises.

Par ce beau temps les vastes horizons, source de repos, sont une merveille et un vrai bonheur.

Mon Canon étant toujours en révision j'ai fixé sur mon disque mou (celui situé dans la boite entre les oreilles).

Erezee

22 Km suivant l'examen minutieux de la carte au 1/50.000 et non 26 comme l'indique le topo guide

 

21:20 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gr, topo |  Facebook |

20/04/2007

Lunes de miel

Au théâtre des Galeries

aLunesdemiel065_big

 

Le rideau s’ouvre : les balcons de deux chambres d’un hôtel de luxe !

Tiens, j’ai déjà vu çà.

Il y a un ou deux ans « Lunes de Miel » avec Arditi au 44

Aujourd’hui c’est du belge : Alain Leempoel et  Isabelle Defossé. Hé bien, c’est bien meilleur.
Nous avons souri et bien ri, surtout quand durant toute la dernière scène le fou rire s’est propagé de la salle aux acteurs qui n’en pouvaient plus et ont eu du mal à terminer.

Belle soirée au Théâtre des Galeries.

 

Distribution

Eliot

Alain Leempoel

Amanda

Isabelle Defossé

Sibylle

Maria del Rio

Victor

Nicolas Buysse

Louise

Laure Godisiabois

Mise en scène

Adrian Brine

Décors et costumes

Thierry Bosquet

aLunesdemiel132_big

 

Lunes de Miel

Noël Coward offre à ses personnages principaux des époux de substitution afin qu'ils réussissent leur vie affective jusqu'ici trop malmenée, mais le fameux auteur dramatique anglais ne parviendra pas à empêcher le ménage de recommencer son cycle incessant à la "Je t'aime moi non plus...." !

Défi osé de la part de Coward que de démontrer que l'attirance d'un homme et d'une femme relève le plus souvent d'une attraction inexpliquée entre atomes mais que ce mystère irrationnel peut engendrer autant d'amour que de violence.

A moins que pour éviter tout débordement néfaste, les protagonistes soient en mesure de décider et de respecter, en cas de conflit soudain, un talisman contractuel prononcé par l'un des deux, ce qui temporisera, comme par magie, leurs pulsions agressives réciproques !

"Amanite phalloïde" tel est le code secret adapté par Eric-Emmanuel Schmitt ! Séduisant champignon mortel s'il en est, qu'il faut néanmoins avoir la présence d'esprit d'articuler avant que la situation ne dégénère.

Comédie bien entendu, légère de surcroît, particulièrement efficace et drôle, tant le duo de charme se prend les pieds dans le jeu récurrent de l'union et de la rupture, alors que leurs nouveaux conjoints légitimes observent, ébahis, les ravages des illusions perdues, étant toutefois peu à peu contaminés par le processus sentimental ambivalent.

Alors pour le meilleur et pour le pire, Eliot, Amanda, Sibylle et Victor pourront se donner la main, tellement leurs interprétations de personnages à la Sacha Guitry résonnent comme d'éblouissants numéros d'acteurs s'adonnant à des acrobaties de guignol en équilibre sur le fil de la passion amoureuse contrariée !

Lunesdemiel035_big

 

Le site du théâtre: http://www.trg.be/Public/

17:01 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : theatre |  Facebook |

15/04/2007

Fourons

Par un chemin montant, sablonneux, ...

Fouron cadrer 2

Avec les amis randonneurs d'Uccle, de Forest et d'ailleurs, une balade d'une quizaine de kilometres pour tester l'été au printemps.

Mission réussie grâce aux superbes panoramas du sud du Limbourg, aux villages pimpants, aux arbres en fleurs,...

Dommage que mon Canon soit en réparation. 

RV l'année prochaine, même lieu, même date, même chaleur peut être?

 

22:29 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gr, topo |  Facebook |

12/04/2007

Onnellinen mies

Un homme heureux

Vous prendrez un Paasilinna ou bien deux?

Après l'histoire du lapin lapon voici "a tales of bridge, of concrete, of lust  and of revenge" ou un drame shakespearien dans le huis clos d'un village finnois reculé dans lequel un ingenieux ingénieur en construction de ponts élimine un à un tous les notables du village dans lequel il s'est installé.  

Bon je crois que j'exagère un peu car c'est un petit roman humoristique où les personnages ont du relief et de la vérité.

Cela se passe à Kuusmäki, avec dans les rôles principaux: le directeur de travaux communaux Kainulainen, le proviseur du collège Rummukainen, le commissaire de police Kavonkulma, le brigadier Ollonen, le chef des pompiers Jokikokko, le pasteur Roivas, le maire Jäminki, le chef de bureau Pyörähtälä (faut le faire), l'ingénieux Jaatinen et les femmes de ce dernier, Léa ex-Rummukainen et Irene Koponen.

onmellinen 

 

 

 

Traduction parfaite de Anne Colin du Terrail

Nous voilà une nouvelle fois délicieusement plongés dans un de ces petits villages du fin fond de la Finlande chers à Paasilinna. Encerclés par les forêts et les lacs, à mi-chemin entre le XIXe siècle et la modernité, comme hors du temps, nous sommes entraînés dans un conte à l'ambiance ouatée et innocente. L'écriture simple et nue, quasi enfantine lorsque l'auteur joue avec les répétitions, renforce cette impression de légèreté. A partir de l'histoire, presque banale, de la vengeance implacable du héros Jaatinen contre les notables du village, Paasilinna croque une savoureuse galerie de portraits caricaturaux et franchement drôles. Son humour se fait même grinçant lorsqu'il s'attaque aux forces de l'ordre, aux fonctionnaires ou aux ecclésiastiques. On se passionne immédiatement pour l'ascension pleine de rebondissements de l'ingénieur vengeur : pour faire payer ses ennemis, il finit par prendre le contrôle de la ville, quitte à franchir quelques fois les limites de la morale.... Lire »

21:58 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres |  Facebook |

Odette Toulemonde et autres histoires

Et maintenant le bouquin.


Il contient 7 nouvelles légères et bien ficellées.
Quelques pages, un chute inattendue pour chacune, et c'est souvent le bon sentiment qui l'emporte.
Agréable.
Je note pourtant le titre des 7 nouvelles car sinon je risque fort de les oublier:
Wanda Winnipeg (et le peintre)
C'est un beau jour de pluie ( un aller-retour dans le temps)
L'intruse (une mémoire qui flanche)
Le faux (qui devient vrai)
Tout pour être heureuse (un fils caché)
La princesse au pieds nus ( pour un surnom c'est un surnom)
Odette Toulemonde
Le plus beau livre du monde (ecrit dans un camp de prisonnières)

odette

 

 

ee_schmitt1
|

Les livres de Eric-Emmanuel Schmitt commentés par les lecteurs

Sites
Le site officiel d'Eric-Emmanuel Schmitt
 

www.eric-emmanuel-schmitt.com
Un très beau site qui contient un maximum d'informations sur l'auteur et ses oeuvres : biographie, résumés, analyses... On pourra néanmoins reprocher l'ergonomie générale de certaines pages et le choix des couleurs, qui rendent la lecture parfois pénible.

Le site le plus complet du web sur l'écrivain.

Encore faut-il avoir la volonté de tout lire...


Le site de son éditeur Albin Michel
 

www.albin-michel.fr
Le site d'Albin Michel permet de retrouver en quelques clics la totalité des oeuvres d'Eric-Emmanuel Schmitt. Pour être tenu régulièrement au courant des nouveautés de l'auteur.

Catalogue complet de l'auteur.

Peu fourni niveau contenu.

Les livres de Eric-Emmanuel Schmitt commentés par les lecteurs

BIBLIOGRAPHIE
(chez Albin Michel)

Pièces de théâtre :
La nuit de Valognes, 1991
Le visiteur, 1993 (Molière 1994)
Golden Joe, 1995
Variations énigmatiques, 1996
Le libertin, 1997
Frederick ou le boulevard du crime, 1998
L'Hôtel des deux mondes, 1999
Petits crimes conjuguaux, 2003

Romans :
La Secte des égoïstes, 1994
L'Évangile selon Pilate, 2000 (Grand Prix des lectrices de Elle)
La Part de l'autre, 2001


Cycle de l'invisible :
Milarepa, 1997
Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, 2001
Oscar et la dame rose, 2002
L'Enfant de Noé, 2004


Essai :
Diderot ou la philosophie de la séduction, 1997

 

18:24 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres |  Facebook |

09/04/2007

Lorcé

Une balade dominicale en Ardennes avec Felix: 25 km sur les traces de Léon Lambert et du "GR info" (N° 172 10/2006)
 
Départ de Lorcé -sortie 47 de l'autoroute Liège-Luxembourg; Chession; descente dans la vallée de la Lienne; pique-nique au camping près du pont de la Lienne sous Ezès Hés; Xhiefomont ; Bierleux ; Chevron et retour à Lorcé.
Temps splendide et frais.
 
Numériser0002 b
Le parcours dans le sens des aiguilles d'une montre.
 

Lorcé 012

Le GR traverse, en biais, la prairie sous Chession

Lorcé 015

Le large panorama vers le Mont des Brumes

Lorcé 017

Jolie fermette à aménager

Lorcé 018

La LienneLorcé 020

Mur d'Ardennes

09:20 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos, gr, topo |  Facebook |

07/04/2007

Le Lièvre de Vatanen

lievre

Ah quel chouette petit roman que ce « Lièvre de Vatanen ».

L’histoire, ou plutôt les histoires d’un ex-journaliste d’Helsinki qui quitte tout, sauf un petit lapin découvert sur la route, nous mêne du sud de la Finlande jusqu’en Laponie. Ce Vatanen fera toute sorte de métiers, il est de plus en plus proche de la nature, et de plus en plus éloigné des hommes « normaux », avec le souci constant de son lapin. Voici ses aventures racontées avec beaucoup d’humour, d’humanité et de sagesse, dans ce roman, qualifié par certains, d’écologique et que je comparerais "Don Quichotte".

La littérature finlandaise, c’est quand même quelque chose.

La traduction de Anne Colin du Terrail est parfaite.

L'auteur: Arto Paasilinna: 

Avec une bonne bouille comme celle là , - comme on dit chez nous- on ne pouvait écrire que de bonnes choses.

 

Arto_Paasilinna

 

Pour en savoir plus sur Arto P.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arto_Paasilinna

16:32 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres |  Facebook |

04/04/2007

Djian

602_couv3

 

 

 

 

 

 

 

Un bouquin recommandé que moi je ne recommande pas donc j'espère que celà s'arretera là!

Doggy bag - saison 1 de Philippe Djian l'auteur de "37°2 le matin"; bon pour les scripts de cinéma peut-être.

Comme dans un feuilleton, les personnages sont totalement superficiels et quasiment interchageables. Il doit obligatoirement se passer quelque chose à chaque chapitre.

Bon passons. je m'arrête au tome 1, il y en aurait 6?!

Adieu David et Marc Sollens, Irène et Victor, Edith et Sonia, Josiane et Bea.

 
602

 

 

 

 

 

 

 

Lire - Christine Ferniot (Octobre 2005)
En voilà un roman saugrenu, en permanence sur le fil du rasoir et gonflé à l'hélium ! Comme son titre l'indique, Doggy bag est un ramassis de n'importe quoi : un fond de sauce télé, une resucée de soap brésilien, avec quelques tranches de Dallas et une couche des Feux de l'Amour. Il est signé Philippe Djian, l'écrivain le plus imprévisible, capable du meilleur mais aussi du franchement moins bon.

21:51 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres |  Facebook |

01/04/2007

Le théâtre au doigt et à l'oeil

Au théâtre "Le Public" : AU DOIGT ET A L'OEIL

Un duo d’acteurs ou d’artistes qui nous distille plein de drôleries sérieuses sur l’éducation en famille. On apprend que tout s’apprend en apprenant et ce dans les deux sens.
Me suis-je bien fait comprendre ?

Très bonne soirée dans la petite salle, intime et quasiment familiale.

 

Au doigt et à l'oeil... (Petite salle)

de Guy Theunissen

Se joue:

du 6 mars au 31 mars 07

Avec:

Hélène Gailly et Michelangelo Marchese

Durée:

1h25


Deux acteurs sur scène. Dans la vraie vie, ils ont des enfants, j'en ai aussi. Tous les jours avant et après les répétitions, avant et après le spectacle, nous nous lançons éperdument dans l'aventure de l'éducation de nos enfants. « Education », ça y est, le mot est lancé ! Qu'est ce que l'éducation ? Les anciens enfants que nous sommes sont-ils éducateurs ou d'éternels enfants qui tentent désespérément d'échapper au poids des préceptes accumulés de génération en génération. Nous sommes des pères, nous sommes des mères. Est-ce qu'on est assez grands pour ça ? Guy Theunissen

 

Ingénieux, Guy Theunissen nous emmène, sourire aux lèvres, dans les méandres ambigus de l'éducation parentale, entre amour et abus de pouvoir. Dans un décor enfantin et bariolé, le duo Hélène Gailly et Michelangelo Marchese joue, danse et chante, tambour battant, des anecdotes familiales drôles et grinçantes... (C. J.)

PS: je ne trouve pas de photo du spectacle

 

 

18:31 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : theatre |  Facebook |