26/07/2007

Fagnes encore

Une nouvelle randonnée dans les Hautes Fagnes mercredi, le "beau jour" de la semaine.

Départ de la Baraque Michel à 9 heure du matin; descente de la Vecquée jusqu'à Hockai, remontée dans la forêt vers la Fagne Sété, descente le long des cascades du Bayenhou, remontée de son affluent le Ruisseau de G'Haster jusqu'à la Fagne Wallonne dont le chemin supérieur ramène à la Baraque Michel vers 16h30.

25 Km de parcours varié à souhait.

Fagnes02 001

La Chapelle Fisbach près de la Baraque Michel

 

Fagnes02 002

Départ de la Vequée

 

Fagnes02 005

La Croix des Fiancés et une borne de l'ancienne frontière de la Prusse

 

Fagnes02 007

Sur la Vequée

 

Fagnes02 012

Coin de forêt à la Fagne de Xhoffrai

 

Fagnes02 013

Un sentier fagnard, à négocier!

Fagnes02 016

La Croix Delvoie

 

Fagnes02 018

au lieux dit "les Six Hêtres"

 

Fagnes02 023

La Fagne Sèté

 

Fagnes02 024

du vent dans la fagne

 

Fagnes02 028

le ruisseau du Bayenhou coloré par la tourbe

 

Fagnes02 036

cascade du Bayenhou

 

Fagnes02 037

la Fagne Wallonne

 

Fagnes02 042

 

Fagnes02 039

 

 
Fagnes02 043

 

et un petit topo

Fagnes02

 

14:11 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : topo, photos, gr |  Facebook |

18/07/2007

Le Canal de Charleroi

Il fait beau, rien d'autre à faire que d'empoigner les vélos et filer vers le canal de Charleroi qui nous offre ses longues pistes cyclables établies sur les chemins de halage. Malgrè sa fonction industrielle, le cadre est tranquille. Nous allons depuis Hal jusqu'à Ronquière où un petit resto nous ouvre sa terrasse au bord du plan d'eau.

 

Ronquière 001

Le haut fourneau des Forges de Clabecq, à l'arrêt depuis de nombreuses années

Ronquière 007

Sur le RAVEL 3

Ronquière 016

A la grande écluse d'Asquempont les bateaux de 1350 T montent ou descendent de 28 m

Ronquière 018

le bief inférieur

Ronquière 022

A bientôt matelot, à Valpareiso.

Ronquière 028

En tout cas vers Anvers

Ronquière 029

Approche du plan incliné de Ronquière.

Ronquière

21:28 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : velo, topo, photos |  Facebook |

16/07/2007

Balade dominicale

Dimanche nous fîmes une balade de 11 km aux environs de Rotselaar, entre le Demer et les collines du Hageland avec Nicole, Lucette, et quelques autres.

Trop chaud - 30°, très lourd 100% humidité. Heureusement pas de pluie.

 

Rotselaer 001

 

Rotselaer 002

Une vieille tour à Heikant: Toren ter Heide - première fois que je vois une telle tour ( 35 m de haut en pleine campagne)

Rotselaer 006b

Des orchis au bord du chemin dans un site sableux au pied de la colline Heikantberg. Ce devrait être l'Epipactis latifolia.

17:09 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : topo, photos, balades |  Facebook |

14/07/2007

Velo en Flandre zelandaise

Avec Alice et le vent, une petite randonnée en vélo en Zélande

Philippine

 

Un bonne journée sur des petites routes tranquilles, peu ou pas de voitures et avec un petit resto de poissons à Philippine.

Philippine 001

Alice arrive à toute allure!!!

Philippine 004

Un nouveau casse-tête chinois. Il n'y a qu'une seule façon de les introduire en entier dans le coffre!

20:46 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : velo, topo |  Facebook |

10/07/2007

Dans les polders

En vélo à la frontière hollandaise, une sortie gâchée par une pluie imprévue mais tenace.

zelzate

 

22:05 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : velo, topo, gr |  Facebook |

08/07/2007

En Hautes Fagnes

Samedi, enfin une fenêtre de beau temps dans la grisaille de ce début d'éte, et je m'en vais dans les Hautes Fagnes pour une grande balade de 28 km.

Fagnes

Départ de la Baraque Michel   - altitude 680 m ; température à 9h30 : 10°

 

Fagnes 009

La Fagne de la Polleur

Fagnes 017

La Roer au Wallbrück près de Bosfagne

Fagnes 018

Fagne près du Grand Troupa

Fagnes 021

La Fagne Walonne vue depuis La Béole

Fagnes 022

La même vue plus vers le nord

Fagnes 024

Le gué de la Helle sous le Grand Bongard

Fagnes 026

Entre le Grand et le Petit Bongard

Fagnes 027

En remontant la Helle vers la Fraiche Haie

Fagnes 028

La Helle à la Fraiche Haie

Fagnes 029

Dans la Fagne Walonne

Fagnes 033

Encore dans la Fagne Walonne vers le Noir Flohai

Fagnes 034

Près de la Fontaine de Périgny

Fagnes 035

 

18:05 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : topo, rando, fagnes |  Facebook |

06/07/2007

Trilogie new-yorkaise

trilogie

 

_Auster

De Paul Auster romancier américain "à la mode"!

Trilogie new-yorkaise  

Trois nouvelles de Paul Auster, romancier américain, « post-moderne » comme ils disent.

- Cité de Verre ( avec le détective Quinn qui surveille Stillman – ramasseur fou de débris dans New-York qui est à la recherche du langage universel)

- Revenants ( avec le détective Bleue qui surveille Noir, qui surveille Bleue pour le compte de Blanc)

- La Chambre dérobée (avec Fanshawe, le romancier génial et disparu qui organise en douce son remplacement auprès de sa femme et de son enfant par un ami d’enfance qui lui n’a de cesse de le retrouver ; il lui permettra de le retrouver mais juste au moment de son prétendu suicide..)

 

Les personnages –détectives- sans réelle vie intérieure s’y interchangent petit à petit au cours des récits, et on peut penser que l’auteur est un peu schizophrène !

Le temps qui passe et qui littéralement (ou littérairement)  mange les personnages qui attendent interminablement dans des filatures ou des surveillances jusqu'à en perdre la raison, est une constante dans ces nouvelles.

La description d’une humanité sclérosée dans ses tics ne nous apprend pas grand-chose de concret, et reste à mon avis un exercice littéraire stérile.

Ce n’était pas particulièrement passionnant à lire d’autant que la traduction m’a semblée fort litérale avec des tournures grotesques ; p. ex. page 420 (le traducteur  commencait sans doute à être fatigué.) : "ça ne pouvait pas faire autrement.", "… , je ne pensais plus très clair.", "... , et j’ai dû reprendre la lutte de zéro."

 

JP

     

 

 


 

17:44 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres |  Facebook |

03/07/2007

Mariemont

banniere-musee

Au Musée Royal de Mariemont

Visite de l'expo Les Pharaons noirs

Belle petite expo dans le magnifique cadre de Domaine de Mariemont et dans son beau musée aux lignes épurées.

 

Le Musée royal de Mariemont consacre une exposition inédite à l’autre royaume des pyramides, celui de la Nubie soudanaise et du désert occidental de la haute Vallée du Nil. En suivant l’une des pistes caravanières les plus mythiques de l’histoire, le Darb al Arba’ïn, ou «La Piste des Quarante Jours», la lumière se lève sur de prestigieuses découvertes archéologiques retraçant cinq millénaires d’histoire, depuis l’âge de la pierre jusqu’à l’époque contemporaine. Présentée comme un voyage à la fois archéologique et photographique, cette manifestation traite aussi des caravanes d’antan et des nomades contemporains.

La république du Soudan est aujourd’hui le plus vaste État du continent africain. Lié géographiquement et historiquement à l’Égypte depuis l’époque pharaonique, le territoire soudanais, qui commence aujourd’hui au niveau de la 2e cataracte du Nil, a été le foyer de cultures majeures dans l’histoire de l’humanité. Le pays de Koush des textes pharaoniques, développe, entre les Ire et IVe cataractes, une civilisation nubienne originale. À la culture de Kerma commençant au IIe millénaire avant J.-C., succèdent au VIIIe siècle avant J.-C. le royaume de Napata dont plusieurs pharaons d’Égypte sont issus, tel le célèbre Taharqa, puis celui de Méroé, connu pour ses pyramides, qui se termine au IVe siècle. Évangélisés à partir d’Alexandrie et de Constantinople, les Nubiens christianisés, bâtissent, du VIIIe siècle au début du XVIe siècle de notre ère, de nombreuses églises dont la fameuse cathédrale de Faras. Plus tard, le pays islamisé au contact de marchands arabes s’organise autour de royaumes.

Le pays de Koush des Égyptiens anciens, l’Éthiopie des Grecs et des Romains, représente, par excellence, la région d’où proviennent les produits africains, mais aussi où convergent les pistes de la mer Rouge et des régions de l’Est, comme celles du Darfour ou du Kordofan. La Nubie soudanaise n’est-elle pas le «corridor africain» par excellence ? C’est ainsi que, très tôt, les Koushites sont les interlocuteurs priviligiés des Égyptiens de l’époque pharaonique, lorsque ceux-ci veulent obtenir les produits provenant du sud, tels l’ébène, l’ivoire, l’encens et les peaux de félins indispensables à l’exercice de leur culte.

Certes, la voie fluviale s’avère la route la plus directe entre l’Égypte et la Nubie soudanaise. Toutefois, les cataractes – il y en a six jusqu’à l’actuelle capitale: Khartoum – ne permettent pas le passage de bateaux, notamment à l’étiage. Par conséquent, les marchandises doivent être portées au moment de franchir chacun de ces rapides. Ce qui explique que la voie géographiquement la plus «directe» se révèle donc plus longue. Puisqu’à l’époque pharaonique, le coût des expéditions commerciales compte moins que le gain de temps, cela explique que la piste désertique, plus longue mais praticable va être privilégiée, dès l’Ancien Empire. Cette route, précurseur de la «Piste des Quarante Jours», de l’ère moderne est encore actuellement empruntée pour amener du Soudan les troupeaux de dromadaires destinés aux marchés égyptiens.

 

pharaon2

Le Site de Koush

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

soudan02

 

14:14 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : expo |  Facebook |