12/06/2008

Figaro

Le théâtre Le Public donne « Le Mariage de Figaro » de Beaumarchais . C’était le dernier des trois spectacles que nous avons vu cette année au Public et la qualité reste égale c'est-à-dire excellente. Le décor comtemporain fait de tubes et de treillis métalliques laisse la place à l’imagination et met la pièce dans sa perspective universelle. Le tout est vif, bien dit et la longueur de la pièce n’est pas trop sensible, sauf dans le long monologue de Figaro dans lequel on entend surtout les idées de Beaumarchais sur son art et sur la société de la fin de l’Ancien Régime. Encore un bémol, je n’ai pas trop apprécié les éclairages à l’aide de torches électriques de la dernière scène dans le parc.  

Grande et magnifique  Comtesse et Comte tout aussi crédible.

Joli accompagnement au clavecin par Pascal Charpentier qui interprète un Mozart de circonstance.

 

Figaro15

Le Comte et la Comtesse, ...   evidemment
Figaro14Suzanne et la Comtesse
 
 Figaro06Figaro03

 

 

 

 

 

 

 

 

Chérubin et Suzanne                                  Figaro

 Figaro02Figaro13

Le Comte et le tribunal

 

Figaro19

 Marcelinne, Bartholo et Bazile

Mise en scène                  Michel Kacenlenbogen

Musique                             Pascal Charpentier

Scenographie                      Vincent Lemaire

Lumière                              Gaëtan van den Berg

Costumes                           Catherien Somers

Distribution:

Benoit Verhavert                Figaro

Mathilde Schennen             Suzanne

Olivier Massart                   Le Comte Almaviva

Patricia Ide                         La Comtesse

Simon Wauters                   Chérubin

Anne-Marie Cappeliez        Marcelinne

Guy Pion                            Bartholo

Alexandre Von Sivers         Brid’Olson

François Sikive                   Bazile  

Pierre Geranio                    Antonio

Les autres pièces de Beaumarchais

Eugénie, 1767.

Les Deux Amis, ou le Négociant de Lyon, 1770. Tarare, 1787. Livret de Beaumarchais, musique de Salieri 

Trilogie de Figaro, ou Le roman de la famille Almaviva, selon l'appellation donnée par Beaumarchais dans une préface de La Mère coupable :

Le Barbier de Séville ou la Précaution inutile, 1775

La Folle journée, ou le Mariage de Figaro, 1784.

L'Autre Tartuffe, ou la Mère coupable, 1792.Notez que Rossini à mis en opéra "le Barbier de Séville" et Mozart "le Mariage de Figaro" sur un livret de Da Ponte

 

 

.

 

 

 

      

 

16:23 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : theatre |  Facebook |

Commentaires

Encore un super article, merci du temps que vous prenez

Écrit par : BelExterieur | 13/02/2015

Les commentaires sont fermés.