03/03/2009

La Calisto

Une belle soirée à la Monnaie pour assister à La Calisto, opéra de Cavalli, avec la très bonne Sophie Karthäuser dans le rôle titre.

calisto02

.

calisto04

.

calisto01

Dramma per musica di Giovanni Faustini
Création Teatro San Apollinare, Venezia, 28/11/1651
Réalisation musicale René Jacobs (1993)

 

La Calisto

 

direction musicale : René Jacobs

mise en scène, décors et costumes :Herbert Wernicke

reprise de la mise en scène :Dagmar Pischel

éclairages : Robert Brasseur

 

Calisto : Sophie Karthäuser

Giove : Johannes Weisser

Mercurio : Georg Nigl

Endimione : Lawrence Zazzo

Diana : Caitlin Hulcup

Linfea :Thomas Walker

Satirino : Max Emanuel Cencic ,Angélique Noldus

Pane : Magnus Staveland

Natura : Magnus Staveland

Silvano : Konstantin Wolff

Giunone : Inga Kalna

 

Concerto Vocale

Descendu sur Terre, Jupiter tombe éperdument amoureux de la chaste nymphe Calisto, suivante de Diane. Pour l’approcher et la séduire, le roi des dieux prend l’apparence de la déesse de la chasse. Mais Junon, l’épouse jalouse de Jupiter, se venge sur Calisto en la transformant en ourse. Le dieu inconsolable la métamorphosera à son tour pour l’ immortaliser dans la constellation de la Grande Ourse. Francesco Cavalli a utilisé cette trame mythologique pour composer un de ses derniers opéras, en 1651. Son « dramma per musica » La Calisto, chef-d’oeuvre poétique et sensuel, est un « étrange mélange de joie et de tristesse » qui représente les dieux de l’Olympe comme des êtres de chair et de sang. Une occasion exceptionnelle de revoir cette production devenue mythique depuis sa création en 1993, signée Herbert Wernicke et René Jacobs.

22:51 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bruxelles, musique, opera, la monnaie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.